Rendre hommage à nos êtres chers

Groupe Kaïn, Drummondville
herosducancer

Le 18 février 2021, le groupe québécois Kaïn a sorti le vidéoclip de la chanson Cœur d’homme issue de l’album Je viens d’ici, marquant les 20 ans du groupe.

C’est durant la création de cet album double, sorti en courant d’été 2020, que le frère du bassiste Éric Maheu, Steve, a reçu un diagnostic de cancer.

« En 2018, mon frère Steve avait décidé, à 59 ans, de prendre sa retraite. Il était directeur d’école et mes soeurs et moi voulions être là pour l’accueillir à la sortie de son dernier jour de cours, alors nous sommes tous allés à sa rencontre et c’est ce jour là qu’une de mes soeurs a exprimé qu’il avait l’air un peu pâle et grisâtre et semblait mal en point. Steve s’est rendu à l’hôpital le lendemain et suite à de nombreux examens, ils ont pu déterminer que c’était un cancer du côlon. »

Ayant toujours été une source d’inspiration pour Éric, tant au niveau personnel qu’en tant que musicien, ce diagnostic l’a frappé de plein fouet.

« La première fois que j’ai entendu quelqu’un jouer de la basse, c’était Steve et c’était un très bon musicien. Même s’il n’en a pas fait une carrière, il jouait souvent les weekends en tant qu’accompagnateur dans de nombreux groupes de la région. Il avait un talent énorme et c’est grâce à lui que je suis devenu bassiste. Avant de prendre sa retraite il n’avait pas trop le temps de venir nous voir en concert, mais on s’est grandement rapprochés suite à son diagnostic. J’ai toujours voulu l’approbation de mon grand frère que j’estimais tant et je suis tellement reconnaissant d’avoir pu passer autant de temps avec lui avant la fin. Je me souviens après un concert avec Brigitte Boisjoli, il m’a dit ‘Là, kid, t’as vraiment joué de la basse.’ et c’est un souvenir que je garderai toujours avec moi. »

Pour Éric, le cancer c’est une histoire de famille. Ses parents ont perdu leur premier enfant, Constance, aux suites d’une leucémie en 1967, et plus récemment, son frère Carl a lui aussi reçu un diagnostic de cancer, celui des ganglions. Ce sont là plusieurs des raisons qui l’ont poussé à maintenir le cap sur ce projet.

« Sur chaque album, il y a une chanson dont je suis l’auteur-compositeur. Évidemment, mes choix de chansons pour cet album portaient tous sur le sujet sérieux qui touche ma famille. Beaucoup d’entre elles étaient sombres et c’est Steve Veilleux qui a choisi Cœur d’homme, puisque c’était une chanson qui pouvait rendre hommage à mon frère et à tous ceux atteints d’un cancer, mais c’est aussi une chanson rassembleuse et porteuse d’espoir. »

Ayant dédié l’album Je viens d’ici au complet à la mémoire de Steve, le groupe voulait accomplir plus que simplement sortir un vidéoclip. Steve, John et Éric se sont mis en quête de trouver l’organisation qui pourrait faire la différence dans la lutte contre le cancer. Après avoir pris connaissance de l’équipe et de la mission, le choix de la Société de recherche sur le cancer était évident.

« La recherche, c’est vraiment la clé pour déjouer le cancer. On sera tous touchés par cette maladie d’une manière ou d’une autre et la seule façon de faire en sorte que le cancer ne soit plus une maladie meurtrière, mais devienne une maladie chronique, c’est la recherche. La recherche a permis de faire d’immenses progrès et avec les nouvelles découvertes et technologies, tout va de plus en plus vite. Ma sœur qui est décédée à 16 ans d’une leucémie en 1967 aurait sûrement survécu si elle avait reçu ce diagnostic aujourd’hui. La recherche, c’est l’avenir et le progrès de demain doit commencer aujourd’hui. »

Avec la portée de leurs chansons et le dévouement de leurs fans, le groupe espère que le message d’espoir résonnera à travers le Québec et que les gens bénéficieront des nombreuses discussions autour du cancer.

« On veut que les gens sachent qu’on est humains et qu’ils se rallient à notre cause. Un Canadien sur deux recevra un diagnostic de cancer au cours de sa vie et plus les gens seront au courant et pourront informer leurs proches des dangers du cancer et de l’importance d’une détection rapide et d’aller voir son médecin, plus on pourra sauver de vies. Tout le monde a besoin de ce soutien et de savoir qu’ils ne sont pas seuls face à cette maladie. Il faut absolument continuer à donner la priorité à la recherche sur le cancer. » Si, comme Éric, vous souhaitez soutenir la recherche sur le cancer, vous pouvez faire un don en vous rendant sur coeurdhomme.ca, ou encore partager cette histoire avec vos proches ou sur vos réseaux sociaux.

Ensemble, nous déjouerons le cancer.

Témoignages connexes

André Robitaille : nouveau porte-parole de la Société de recherche sur le cancer

André Robitaille, Montréal
herosducancer

C’est à l’occasion du BBQ Urbain, ce grand rendez-vous estival qui rassemble chaque année des centaines de personnes issues de la communauté d’affaires de Montréal autour de la recherche sur le cancer que la Société a présenté son nouveau porte-parole pour le Québec, André Robitaille ! Comédien au théâtre et à la télévision et animateur … Lire la suite

Marcher pour la recherche et pour l’espoir

Marche du rêve, Sainte-Angèle-de-Monnoir
herosducancer

La Journée de la Marche du Rêve rassemble des campeurs saisonniers, des campeurs voyageurs et même des visiteurs qui sont de passage au Camping Domaine du Rêve pour une journée remplie d’activités et surtout d’espoir. Elle permet depuis 2014 d’amasser des fonds pour la Société de recherche sur le cancer, dans le but de déjouer … Lire la suite