Concours 100 ans de recherche

Dr Mark Basik & Dr Morag , Canada
Recherche

2 chercheurs reçoivent 500 000$ et s’attaquent au cancer du sein métastatique

La Société de recherche sur le cancer (la Société) et la Fondation cancer du sein du Québec (la Fondation) ont lancé conjointement le concours « 100 ans de recherche » à l’automne 2020. Les deux (2) chercheurs qui recevront 500 000$ chacun pour leurs projets de recherche sur le cancer du sein métastatique ont été sélectionnés et il nous fait plaisir de vous les présenter aujourd’hui. 

Rappelons que ce concours, lancé par les deux organisations qui joignent leurs forces pour assurer la continuité de la recherche sur le cancer du sein, vise concrètement à développer et à valoriser la recherche scientifique d’excellence (préclinique/translationnelle) pour offrir aux personnes touchées par le cancer du sein métastatique (stade 4) les traitements les plus novateurs qui soient.

Dr Mark Basik

Dr Mark Basik

Ce chercheur a choisi la recherche sur le cancer puisque c’est un domaine qui le fascine. Plus particulièrement le potentiel et l’impact de la biologie pour les patients atteints de cancer l’intéresse et l’amène à repousser les limites et proposer de nouvelles pistes de découvertes.  

Il s’attaque plus particulièrement à la recherche sur le cancer du sein puisque c’est le plus fréquent chez les femmes. Dans le cadre de son projet actuel, il se concentrera sur le cancer du sein métastatique.

Dr Mark Basik compte examiner les cellules qui entourent la tumeur lorsqu’elle se propage à l’extérieur du sein (vers le foie, les poumons, la peau ou le cerveau) puisque dans ces cas, les cellules forment un environnement autour de la tumeur qui la protège contre les traitements et les rend inefficaces.

La subvention accordée grâce à ce concours permettra au Dr Basik de concrétiser ce projet.

Grâce à une nouvelle technologie le Dr Basik examinera séparément les cellules entourant et soutenant la tumeur ainsi que les cellules de la tumeur elle-même afin de mieux comprendre leur fonctionnement. Ultimement, de nouveaux traitements pourront être développés basés sur ces nouvelles découvertes.

« Sans des subventions comme celle-ci, nous ne serions pas en mesure de poursuivre et de mener des recherches de pointe susceptibles d’améliorer la survie de ces femmes. Avec votre aide, nous espérons pouvoir diminuer l’impact du cancer du sein sur leur vie et celle de leur famille. »

Dr Morag Park et son équipe

Dr Morag Park

Comme le souligne Dr Morag Park, d’énormes progrès dans la recherche sur le cancer ont pu améliorer les résultats et la qualité de vie des patientes atteintes d’un cancer du sein, mais il reste du travail à faire; nous devons travailler ensemble pour relever le défi de la maladie métastatique.

C’est notamment pour cette raison que cette chercheuse, appuyée par Anne-Marie Fortier, Geneviève Deblois et Francis Rodier, se concentrent sur les cellules du cancer du sein triple négatif (CSTN), le type le plus agressif et plus précisément sur les tumeurs résiduelles qui développent une résistance à la chimiothérapie néo adjuvante (CNA) et augmentent les risques de métastases.

Concrètement, cette équipe de chercheurs cherche à mieux comprendre la transition qu’effectuent les cellules et qui les rendent résistantes aux traitements afin de mieux prévenir et contrer cette résistance. Cette proposition de type « double-coup » permettra aux chercheurs d’utiliser des médicaments approuvés et émergents, appelés thérapies anti-sénescence et épigénétiques, pour cibler les vulnérabilités créées par les traitements existants de CNA dans les cellules tumorales résiduelles du cancer du sein triple négatif.

« Notre équipe est constituée de chercheurs ayant des expertises complémentaires afin de relever ce défi de taille. Sans cette subvention, nous n’aurions pas pu réunir cette équipe, il s’agit d’une opportunité unique! Merci à tous les donateurs de croire au pouvoir de la recherche sur le cancer» – Dr Park

Ces chercheurs ont le potentiel de faire des percées et nous sommes très fiers de les soutenir avec la Fondation cancer du sein du Québec.


Témoignages connexes

Les chercheurs derrière la recherche

2021, Canada
Recherche

Depuis la création de la Société de recherche sur le cancer, ce sont des milliers de chercheurs qui ont obtenu une subvention ou une bourse pour un projet de recherche sur le cancer.   Pour ces chercheurs, l’impact de ce fonds est immense et ses répercussions s’avèrent positives pour de nombreuses années, à la fois en … Lire la suite

La portée que peut avoir un don

Marie-Élise, Montréal
herosducancerRecherche

Marie-Élise Parent est chercheure à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), classée première université au Canada en 2018-2019 pour son intensité de recherche. Elle est l’une des épidémiologistes les plus reconnues au monde qui étudie le lien entre les facteurs environnementaux et le cancer de la prostate. Elle a découvert sa vocation dans les … Lire la suite