Faire l’histoire : Le lien génétique entre cancer du sein et cancer des ovaires

Patricia Tonin, Steven Narod
Recherche

Il y a 20 ans, Dre Patricia Tonin a participé à des recherches internationales visant à identifier deux gènes chez les femmes, susceptibles de les exposer à un cancer héréditaire du sein et des ovaires.

Il y a 20 ans, une avancée majeure a bouleversé le monde de la recherche sur le cancer. Grâce au financement de la Société de recherche sur le cancer, Dr Steven Narod et Dre Patricia Tonin ont lancé une collaboration internationale dans le cadre de travaux de recherche sur les facteurs à l’origine du cancer du sein et des ovaires. 

Le résultat : la découverte du gène BRCA1 (d’après le terme anglais BReast CAncer), un marqueur génétique qui pourrait servir à identifier les femmes les plus à risque d’un cancer héréditaire du sein et des ovaires. 

Cette découverte a marqué le début d’un parcours entre Dre Tonin et Dr Narod, ainsi que la Société de recherche sur le cancer. 

Depuis, Dre Tonin a continué d’étudier les gènes responsables du cancer héréditaire du sein et des ovaires. Ses recherches ont été financées par une bourse pour jeunes chercheurs accordée par la Société de recherche sur le cancer au Conseil médical du Canada, ainsi que par cinq autres subventions de la Société de recherche sur le cancer entre 2000 et 2011. Par la suite, avec le Dr Narod, ils ont pu identifier ensemble un deuxième gène susceptible d’engendrer un cancer du sein et des ovaires : le gène BRCA2. 

L’impact des travaux de Dre Tonin et Dr Narod est considérable. Aujourd’hui, les gènes BRCA1 et BRCA2 sont bien connus et, grâce à des tests génétiques, il est possible de déterminer si une personne présente un risque élevé de développer un cancer du sein et des ovaires, ce qui permet de détecter, voire de prévenir le cancer en amont. 

Les recherches de Patricia Tonin et de Steven Narod ont permis de changer le destin de milliers de personnes. Avec la réalisation de nouvelles percées et l’élaboration de nouveaux traitements, leurs travaux pourraient aider des dizaines de milliers d’autres personnes. Dr Steven Narod et Dre Patricia Tonin poursuivent leurs recherches fondamentales qui nous rapprochent un peu plus de notre but de déjouer le cancer.

En savoir plus sur notre impact

Témoignages connexes

Déjouer le cancer à leur manière

Les soeurs Passchier,
Recherche

Elles ont contribué à déjouer le cancer un pas à la fois “Il y a encore tellement à apprendre sur le cancer, et les traitements et ce que l’on peut faire pour les gens. Notre mère a pu rester avec nous pour onze ans de plus grâce à la recherche sur le cancer.” Catelyn, Michelle, … Lire la suite

Il ne reste personne au Canada qui n’a pas été touché par le cancer.

Vikki Ho,
Recherche

“La recherche est fondamentale. C’est tellement important de pouvoir comprendre comment prévenir l’apparition d’une maladie dès le départ nous permettra à nous et nos proches, de vivres de longues vies en bonne santé.” Vikki Ho, professeure à l’Université de Montréal, est récipiendaire de la bourse salariale GRePEC de la Société de recherche sur le cancer. … Lire la suite